La Saint Valentin : à fêter ou à snober ?

giphy

Et toi, pour la saint Valentin, plutôt pâtes ou champagne et caviar ?

Bonjour à tous,

Comme nous venons d’entrer au mois de Février et que la date fatidique du 14 se rapproche, pour certain, ce débat va sans nul doute refaire surface. On le déterre une fois par an et malgré les bonnes résolutions, tout me laisse croire que 2016 n’échappera pas à la règle ! Faut-il fêter la Saint Valentin ou pas ?

Il y a bien souvent plusieurs écoles en ce qui concerne cette fête ! Il y a ceux pour qui il s’agit d’une fête incontournable où l’amour est à son paroxysme, ceux qui aimeraient bien mais qui sont seul(e)s, ceux qui dénoncent l’aspect commercial et anti-romantique et pour finir, ceux qui n’en ont strictement RIEN à faire ! Et pas de panique, si vous n’êtes dans aucunes de ces catégories, cela peut vouloir dire que vous êtes dans une sous-catégories non énoncées ici (ou bien un(e) rebel(le) qui a décidé d’échapper au système horrible des catégories !).

Mais pour ceux qui n’ont pas vraiment d’opinion bien arrêté concernant tout ça, par où commencer ?

 

Pour ma part, je pense qu’il est utile de s’interroger, comme pour tout, sur son origine. C’est vrai quoi ! Les fêtes d’hier sont devenues les traditions d’aujourd’hui tout comme on accuse les fêtes d’aujourd’hui d’être commerciale. C’est une boucle !

Les origines de la fête de la Saint Valentin

Il y a différentes histoires circulant sur cette fête. Dans l’Antiquité, il existait une fête dédiée au dieu Lupercus, dieu de la fécondité, des troupeaux et des bergers, où l’on sacrifiait des animaux avant d’assister à un étrange défilé. Les hommes revêtaient les peaux des bêtes sacrifiées et parcouraient les rues en courant en fouettant les passants avec des lanières de peaux d’animaux. Les femmes, en particulier, se mettaient sur leur chemin car les coups assuraient une grossesse heureuse et la chance d’accoucher sans douleur. La fête était suivi d’un banquet où les jeunes hommes tiraient au sort celles qui deviendraient leur cavalière pour la soirée ( il arrivait parfois que ces couples perdurent jusqu’au mariage).

Puis comme souvent, d’une fête païenne on en a fait une fête chrétienne. Pour cela, on l’a renommée en prenant le nom d’un saint à la place d’une divinité. Pour la personne de Valentin, il s’avère que plusieurs homme portaient ce nom autour du IIIe siècle et qu’au moins trois d’entre eux se confondent allègrement lorsqu’il s’agit de cette tradition. L’un aurait été un prêtre qui célébrait des mariages secrets alors que ceux-ci avaient été interdit par l’empereur Claude II le Gothique. Capturé, il est dit qu’il a libéré la fille de son geolier de sa cessité avant d’être exécuté.

Le second personnage est un évêque, ayant vécu à peu près à la même période. Il aurait lui aussi rendu la vue à une jeune femme et aurait fini par être exécuté sous les ordres de l’empereur. Quant au dernier, il s’agissait d’un missionnaire, Valentin de Rhétie qui était connu pour ses soins et attentions envers les épileptiques. C’est suite à une confusion, au cours du Moyen Age que les croyances l’auraient assimilés au saint patron des amoureux. C’est aussi pour cette raison qu’aujourd’hui, dans les symboles existants et propres au saint, il est courant de le voir représenté en tenant un enfant épileptique dans ses bras.

Pour ma part, je pense que les traditions se sont montées en mélangeant peu à peu les quelques faits grappillés sur ces hommes, différents les uns des autres.

 

Commerciale ?

Aujourd’hui pourtant, tout le monde se fiche du saint en question (mis à part les garçons portant le même nom, qui attendent qu’on leur souhaite « Bonne fête ! »). Seul le côté amoureux a pris le pas sur le reste.

Les magasins adorent les fêtes de ce genre. Des modes et des traditions se créent et ils en profitent pour vendre plus. Les chocolats, les peluches mignonnes, les sous-vêtements, les bijoux, les fleurs… tout est prétexte à acheter en cette période de l’année. On voit du rose fleurir de partout, ainsi que des petits coeurs et des petits slogans mièvres. Les filles regardent un peu tout, montrant à leur chéris, ceci ou cela : »regarde comme c’est mignon ! », « j’aimerai bien en avoir une comme ça ! » ou un « j’ai hâte de voir ce que tu vas m’offrir » bien sorti ! Cela a de quoi en effrayer plus d’un !

Certains diront qu’ils se sentent coincés ! Qu’ils n’ont d’autre choix que de dépenser s’ils ne veulent pas se faire traiter de tous les noms ou bien récolter les foudres de leur tendres moitié. Mais parce que des affiches vous le disent dans la rue…êtes-vous réellement obligé d’acheter ?

Chacun est libre alors EVIDEMMENT il n’y a AUCUNE obligation !

rose-of-love-1167086_1280

 

Pourquoi faire quelque chose aujourd’hui, alors ?

Alors je sais que pour certains il ne s’agit que d’une invitation à la consommation et à se laisser dicter sa conduite. Pour ma part, je pense qu’il s’agit d’une question de proportion. Evidemment, la Saint Valentin peut être tous les jours dans un couple comme certains aiment à la clamer. Mais au final, quel mal cela peut-il faire de prendre un jour, en particulier, juste pour ça ? C’est un prétexte pour organiser un moment à deux avec la personne que l’on aime le plus au monde. Il y a simplement une date qui a été pré-programmé pour tous. Si cela était possible, j’aimerai faire ce genre de journée, le plus souvent possible mais parfois avec les impératifs de tous les jours et les petits imprévus, il est plus difficile de se trouver des moments d’amoureux à deux.

Alors OUI, je suis pour la Saint Valentin ! Mais je ne suis pas pour l’achat compulsif dans les magasins. Mon Lexou le sait ! J’aime être surprise mais le simple fait de recevoir quelque chose provenant de lui me rempli déjà de joie. Alors, moi, j’aime bien faire attention à ma table, nous faire un petit repas sympa à la maison mais en prenant le temps l’un pour l’autre-encore plus que d’habitude- car là est tout l’enjeu. C’est le prétexte pour l’attendre dans l’une de mes jolies robes et pour allumer des bougies. Et puis, j’aime bien lui préparer des mini-surprises pour voir le sourire qu’il fait à chacune de ses découvertes.

Ce ne sont peut-être pas des « cadeaux » de fou à 300 euros l’un mais ce sont des cadeaux qui viennent du coeur, des petites attentions réalisées par moi, pour lui ! Et c’est cela qui compte vraiment !

Cette semaine je vais vous proposer plusieurs idées et DIY pour celles (et ceux) que cela peut intéresser. Je ne vous promets pas des solutions toutes tracées et de quoi faire le meilleur des cadeaux mais juste de petites astuces et conseils pour lui arracher un sourire. Après, demandez-vous toujours ce qui LUI plairait et adaptez ! adaptez, c’est fait pour, il n’y a pas qu’un seul amour !

 

heart-762564_1280

Et toi la Saint-Valentin tu la fêtes ou tu la snobes ?

Publicités
Ce contenu a été publié dans Love par linyinlove, et marqué avec , , , , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos linyinlove

Bonjour à tous, moi c'est Liny, j'ai 21 ans et j'habite dans la Drôme, dans le Sud-Est de la France. Depuis 2 ans, je suis étudiante en licence d'anglais. Ce que c'est ? En gros, ça veut dire que j'aime cette langue et que je passe mes journées à l'étudier sous toutes ses formes! Je suis aussi une grande romantique, des comme on n'en fait plus trop, vous savez ?

Une réflexion au sujet de « La Saint Valentin : à fêter ou à snober ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s